Le konjac

konjac

 

Qu'est-ce que le konjac ?

Le Konjac est une plante vivace de la famille des aracées. Elle pousse à partir d'un rhizome qui peut peser plusieurs kilos et mesurer plus de 25 centimètres de diamètre.
Originaire des forêts tropicales et subtropicales du Vietnam, de Chine, de Corée du Sud et du Japon, le konjac est utilisé dans l'alimentation des asiatiques depuis deux millénaires pour ses vertus thérapeutiques et médicamenteuses, notamment contre la toux, le cancer et les problèmes intestinaux.

Ses spécificités

Des études plus récentes ont démontré que le konjac s'agissait d'un aliment riche en fibres et très peu calorique puisqu'il ne contient qu'environ 3 calories pour 100 g.
La racine contient du glucomannane, substance gélifiante qui tapisse l'estomac limitant la pénétration des graisses à travers les tissus.
De plus le konjac peut absorber jusqu'à 100 fois son volume d'eau, il gonfle donc dans l'estomac et procure rapidement un état de satiété.

Son action minceur et ses effets sur la santé

 


Son effet coupe-faim et sa faible teneur en calories en fait un produit de régime utile pour lutter contre l'excès de poids et l'obésité.
Diététique et amincissant, le konjac est aussi bon pour la santé. Il contribuerait à réduire le taux de cholestérol ainsi que le diabète. Un avis médical est toutefois souhaitable pour éliminer le risque d'interférence avec les médicaments ou de neutralisation de leur efficacité.
Son effet détoxifiant permet de nettoyer les intestins. Il capture les graisses et les sucres ingérés qui sont ensuite éliminés. Riche en fibres il contribue à réguler les transits capricieux.
Par ailleurs, il contient des prébiotiques qui servent à nourrir les bonnes bactéries de l'intestin.

Les différentes formes

Le konjac se présente à la vente sous différentes formes et sous différentes appellations. Le rhizome de konjac est transformé en farine.
Mélangée à de l'eau de chaux on obtient une pâte. Bouillie puis refroidie elle devient une gelée légèrement solidifiée blanche ou brune après addition de paillettes d'algues connue sous le nom de konnyaku.

En cuisine

Il se présente en bloc et s'utilise en cuisine. Il faut le rincer (pour enlever l'odeur de poisson présente à l'ouverture du paquet), l'ébouillanter 1 minute, le rincer à nouveau avant de le cuisiner, découpé en cubes ou en lamelles selon la recette.
On peut réaliser par exemple des chips légères pour accompagner l'apéritif. Les nouilles de Konjac sont fabriquées à partir de Konnyaku. On les consomme comme des pâtes, cuisinées avec des sauces (bolognaise, pesto?), pour agrémenter des soupes ou avec d'autres légumes.

Elles permettent de composer des plats diététiques moins lourds, moins caloriques que des pâtes classiques.
Les vermicelles qu'on appelle Shirataki, fabriqués à partir de farine de Konjac additionnée d'eau et d'hydroxyde de calcium, s'utilisent comme des spaghettis.
Les rincer, les ébouillanter 1 minute, les rincer à nouveau avant de les joindre aux autres ingrédients du plat et les cuire à la poêle, au wok, en cocotte?On trouve aussi le Konjac sous forme de riz rond qu'on va pouvoir agrémenter de toutes sortes de sauces pour accompagner de nombreux plats.

Le konjac est résistant à la chaleur, a un goût plutôt neutre et reste ferme (un peu élastique) et transparent après cuisson. En poudre, il va agrémenter les ragoûts, les salades, les crudités, les pâtes, les légumes, viandes, poissons?
Appelée gomme de konjac, cette poudre fine se mélange facilement. Utilisée comme épaississant elle va rendre les sauces et crèmes onctueuses sans matière grasse.
Elle va donc aussi entrer dans la composition de recettes sucrées à raison de 1 à 2 g pour 500 ml de préparation.
Les gourmands vont pouvoir se faire plaisir sans culpabiliser pour leur ligne. Les crèmes dessert, ganaches de macarons, farces au fromage vont conserver leur fondant et leur texture savoureuse.

Le thé de konjac

Le thé de konjac, contenant également de l'agar-agar, du thé Oolong et du radix puerariae (genre de vigne), est une formule facile et pratique qui peut se boire.
Il se prépare comme du thé et va avoir les mêmes effets : il va servir de coupe-faim et favoriser l'amincissement. Il suffira d'en boire 1 à 2 tasses par jour. Le thé minceur par excellence!

En poudre ou gélules

Si l'on veut consommer du konjac sans le cuisiner, on le trouvera en sachets de poudre et en gélules. Avalé avec un très grand verre d'eau 30 minutes avant les repas, le konjac tapissera l'estomac, limitant la diffusion des graisses dans l'organisme et faisant office de coupe-faim.

Il existe également des carrés minceur cacao, petites gourmandises à s'autoriser 30 minutes avant le repas, toujours avec un verre d'eau pour qu'il gonfle dans l'estomac.
Le konjac ne présente pas de danger tant qu'il est consommé sans excès et accompagné d'une alimentation saine et équilibrée car il ne contient ni vitamines, ni minéraux.

On peut utiliser le konjac comme substitut mais cela doit rester occasionnel. Il vaut mieux s'en servir dans la cuisine de tous les jours, qu'il fasse partie des ingrédients avec lesquels préparer ses plats que sauter des repas.
On peut manger de tout à condition de ne pas abuser des quantités, de prendre le temps de déguster son repas et de savoir s'arrêter dès qu'on est repu tout en maigrissant ou en gardant la ligne.

De même qu'on peut consommer du konjac à n'importe quelle phase d'un régime (booster, perte douce, consolidation), quel que soit le type de régime. Ca ne peut qu'accélérer les résultats.
Le konjac est un allié minceur qui peut vous faire découvrir de nouvelles saveurs et développer l'esprit créatif de celles et ceux qui aiment cuisiner. Il peut apporter ses bienfaits même utilisé en complément alimentaire 30 minutes avant les repas.

Son effet coupe-faim n'empêche malheureusement pas les envies de sucres, de gras, de sel, ni les pulsions alimentaires. Alors, pour maigrir ou garder la ligne, il suffit de se procurer du konjac sous la forme qui convient le mieux et résister aux tentations, le jeu en vaut la chandelle!

 

 

banniere ginseng hiver