La Maca, un puissant antioxydant au coeur de la Recherche

NB : Cet article fait parti de notre dossier sur la racine de maca, pour revenir à la page d'accueil du dossier et consulter tous nos articles sur la maca.

La Maca a ce pouvoir exceptionnel d'agir tel un cytoprotecteur, c'est-à-dire qu'elle permet aux cellules vivantes de résister au stress oxydatif appelé aussi stress oxydant.

Celui-ci a fait l'objet d'études scientifiques menées entre autres par les Chercheurs de l'Inserm ainsi que par Deham Harman, Professeur à l'Université du Nebraska (Etats-Unis), « Père de la Théorie du vieillissement par les radicaux libres »[1].

Le stress oxydatif ne doit pas être confondu avec le stress psychique. C'est un véritable agresseur des cellules et de leurs membranes. Il peut aussi s'attaquer à l'ADN et aux protéines.

Il représente une grande menace pour l'organisme en général, entraînant en effet des réactions radicalaires responsables de bien des dégâts sur la santé, qu'il s'agisse d'Accident cérébro-vasculaire, de la Maladie d'Alzheimer, de cancers, d'infertilité et bien d'autres. Le stress oxydant peut être dû :

- Au tabagisme,

- A la pollution,

- A une exposition excessive aux UV,

- A des traumatismes,

- A une hygiène de vie déséquilibrée au niveau :

- du sommeil

Le stress oxydatif peut entraîner un déficit immunitaire, exposant l'organisme aux inflammations et aux infections. Il est tout autant impliqué dans la baisse de la fertilité masculine mais également féminine.

Il est aussi responsable du vieillissement cellulaire. Le stress oxydatif pourrait même avoir un lien avec l'endométriose sévère : c'est ce qui ressort d'une étude scientifique de l'Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) menée par d'éminents chercheurs à l'Hôpital Cochin (Paris)[2].

Ainsi, si l'on devait résumer le stress oxydatif en peu de mots, on pourrait dire qu'il s'agit d'une catastrophe, voire d'un véritable cataclysme pour l'organisme.  

La peau a beaucoup à souffrir d'un excès de radicaux libres responsable de son vieillissement précoce.

Or, les signes de ce délabrement peuvent être inversés grâce aux antioxydants. C'est ce qu'a démontré une étude scientifique portant sur les dommages des UV sur la peau et l'action positive des antioxydants associés aux Vitamines E et C (Pinnell, S. et al. J Am AcadDermatol, 2008)[3].

Si l'on se réfère à nouveau aux travaux du Professeur Harman (Nebraska), ils ont permis de rendre populaires les antioxydants capables de combattre le stress oxydatif.

Le Professeur Harman a cependant constaté que les antioxydants consommés en excès peuvent perturber la production des cellules.

Et justement, la Maca est un antioxydant naturel extrêmement intéressant dans la mesure où sa concentration est suffisante pour s'avérer bénéfique, mais en aucun cas excessive.

Elle permet donc à l'organisme de recouvrer une vraie capacité à lutter contre le phénomène d'oxydation des cellules. Si modifier son mode de vie peut s'avérer indispensable pour combattre les radicaux libres - des molécules extrêmement nocives - il peut s'avérer nécessaire d'avoir recours en parallèle à ce supplément antioxydant qu'est la Maca.

Nous insistons sur l'importance d'adopter au quotidien une alimentation variée et équilibrée, incluant de façon systématique des produits de saison pour bénéficier d'une synergie alimentaire capable de maintenir un individu en bonne santé.

Une complémentation raisonnée en extrait de Maca pourrait amplifier l'action antioxydante d'aliments judicieusement choisis et essentiels pour prévenir l'effet dévastateur du stress oxydatif.


 

 


 

 

banniere ginseng hiver